Skip to content

Une Quinny pour amie !

26 mars 2012

La poussette.

Acte 1 : De la recherche à l’achat

Avant la naissance de La Puce, il me paraissait indispensable d’acheter une poussette. J’en discute avec l’Hom qui n’a que peu d’exigence : une super poussette trois roues pour aller se balader sur la plage.

En mère geek fauchée, je mets mon nez dans plusieurs sites d’occas. Lorsque l’on pas jamais eu d’enfant et que l’on débute en matière de puériculture, ce n’est pas si facile que ça de s’en sortir avec les différentes terminologies : poussettes citadines, cannes ou polyvalentes, cosy, babycoque, base isofix, nacelle, etc.

Je me fie à L’Hom et à son expérience puisqu’il a déjà une fille. Je trouve La Perle idéale, pas chère et complète  juste à côté de la maison.

Un coup de fil plus tard, nous allons la chercher. Accueil chaleureux de la dame mais premier problème, une roue n’est pas bien fixée et s’en va régulièrement sans prévenir (ce qui explique son prix défiant toute concurrence) !!!!

Qu’à cela ne tienne, L’Hom est bricoleur et confiant, il va arranger cela. Transaction conclue !

On sort de la maison, on plie la poussette et là : on regarde la poussette, on regarde mon coffre de voiture ! Grosse interrogation, cela va-t-il rentrer ? On essaye par le coffre puis par les portière, nous n’avons plus qu’ne solution : mettre la voiture en break. Mais même ainsi nous avons eu du mal à installer tous les éléments. L’essentiel et d’avoir une poussette et je n’ai pas les moyens de changer de voiture.

Acte 2 : Première sortie – été 2011

La puce est née depuis quelques temps et j’ai très envie de sortir. L’Hom est parti bosser au marché, rejoignons le ! Je mets la voiture en demi-break, la poussette d’un côté (qu’est-ce qu’elle est lourde !), la nacelle de l’autre avec la Puce. Je suis fière de moi et heureuse de sortir un peu.

Je vois La Grande pointer le bout de son nez.  Ah oui, mais qu’est-ce que je fais de la Grande ?

La Grande est grande, 8 ans, je lui propose de monter à l’avant pour une fois.

Arrivé au marché, il faut tout recommencer. Je sors la poussette (plus facile à rentrer qu’à sortir), la nacelle… Je vous passe l’épisode du frein que j’ai oublié de mettre et de la poussette qui s’en va avant que j’ai pu mettre la nacelle dessus.

Le marché au mois de juillet, c’est plein de monde. Il faut se faufiler entre les déballeurs, jouer des coudes avec les passants et jeter un regard compatissant aux mamans qui comme moi rêvaient d’une p’tite sortie.

Nous rejoignons le père, pas très heureux de voir débarquer ainsi toute la troupe en envahir son espace de vente. La poussette est tellement imposant qu’il est impossible pour les passants de pouvoir regarder les créations de l’Hom. L’apothéose arrive peu de temps après, lorsque La Puce se met à pleurer. Je tente de la calmer en faisant rouler la Grosse Poussette. Au bout de 30 min, la balade vire en épreuve à la Koh lanta, je capitule et nous rentrons.

Même cirque pour rejoindre la voiture et faire rentrer tout ce p’tit monde dedans.

J’ai maudit la poussette. Elle est désormais reléguée dans l’atelier de L’Hom pour une utilisation strictement « plagière ». J’ai été vaccinée et, par la suite, toutes sorties s’est effectuée en écharpe.

Acte 3 : La Quinny Yezz – Printemps / été 2012

La Puce à bien grandit. Elle ne cesse de demander à aller se promener. La Grosse Poussette est bannie, l’écharpe est trop petite, la marche n’est pas très stable : que nous reste-t-il ? La Quinny Yezz !

Plus de galère, plus de problème pour installer la Quinny Yezz dans la voiture. D’une seule main, elle rentre dans le coffre et me laisse même de la place pour ranger toutes les paquets de courses. Les deux filles sont bien installées dans leur siège auto à l’arrière en toute sécurité.

Arrivé au marché, plus la peine de stresser. La poussette se déplie aussi vite qu’elle n’a été rangée. C’est partie pour la balade ! Plus de regards compatissants entre mamans, et comme elle se conduit d’une seule main, La Grande prend plaisir à promener La Puce. L’Hom nous attend impatiemment sur son stand, tout content de s’afficher comme un quarantenaire dynamique et moderne. Il part faire un tour avec Les filles pour parader en Quinny Yezz, me laissant jouer les marchandes.

La Quinny est devenue mon amie !

 

Pour tester cette poussette, rendez-vous chez  :

Mon Blog de maman

Ma poussette à Paris

– Minisushi

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :